Le Vorlen

Le port du Vorlen est situé sur la commune de Cléden-Cap-sizun, entre la Pointe du Van et la Baie des Trépassés. Ce petit port qui n’abrite plus que quelques pêcheurs locaux a été, il y a une trentaine d’années, très fréquenté par les plongeurs qui venaient jouer avec Jean-Louis.

29 Cléden-cap-Sizun, Le Vorlen

Le Vorlen, Cléden-Cap-Sizun (Finistère) à l’arrière plan la Pointe-du-Raz – Juin 2014
(assemblage de 2 photos)

Jean-Louis, c’était une femelle dauphin, baptisée ainsi parce que les pêcheurs l’avaient d’abord prise pour un requin et dans le jargon des marins bretons les requins c’étaient des Jean-Louis.
Ce dauphin avait élu domicicile dans cette crique dans les années 1980, peut-être avait-il été banni de la colonie qui vivait auteur de l’île de Sein. Il était très sociable et venait souvent jouer avec les plongeurs. J’ai eu l’occasion d’observer leur petit jeu à l’automne 1988. En décembre de la même année, il a brusquement disparu à la grande tristesse des plongeurs et des personnes qui venaient assister au spectacle.

44 réflexions au sujet de « Le Vorlen »

  1. Bel endroit où l’air doit être parfumé des embruns et de la végétation alentours. Qui sait si « Jean-Louis » na pas succombé au charme d’un prince charmant venu la chercher et fini par le suivre…

  2. Nous n’étions pas bien éloignés de cette côte pendant notre séjour à Morgat. Ce qui est bien par là-bas ce sont les sentiers que l’on emprunte le long de la mer … ce n’est pas partout que l’on peut marcher ainsi ! Bonne soirée Josep
    ps: sur mon blog c’est le petit minou du côté de Brest

  3. J’aime bien l’histoire de Jean-Louis … Quant au port de Vorlen, nous ne le connaissons pas mais … j’aime beaucoup son côté sauvage ! Merci pour cette belle histoire et cette belle photo ! Bonne soirée l’ami ! Bises.

  4. bonsoir Joseph … une région côtière que je ne connais guère … j’aurais adoré jouer moi aussi avec Jean Louis … je pars en bretagne à la fin de la semaine .. j’espère avoir encore du beau temps .. bisous bon mardi

  5. Bonjour,
    Le temps est toujours superbe en Finistère et la Bretagne est agréable ainsi,la côte et ces petites criques est magnifique,bonne journée

  6. Cela ressemble beaucoup à la côte sauvage vendéenne. L’an dernier un dauphin s’est aventuré au large des plages et est même rentré dans le port des Sables d’Olonne. Les sauveteurs de la SNSM l’ont aidé à regagner le rivage. Jolie photo.

  7. Bonjour Joseph ,
    Belle histoire de ce dauphin !! Je ne connais pas cet endroit et j’espère le connaître un jour car les côtes de Bretagne sont également superbes . Merci pour le partage .
    Bises et bonne journée .

  8. Bravo pour l’assemblage des photos,on n’y voit rien.Voilà un port bien tranquille.J’ai l’impression que vous aimez le calme tous les deux et ce n’est pas un reproche. 😉 Le dauphin,c’était une belle rencontre pour les plongeurs et les spectateurs.Pour les « Jean-Louis »,je le saurai pour une prochaine fois. 😀

  9. Ravissante cette petite crique que je ne connais pas et pourtant c’est pas loin de chez moi… et amusante l’histoire de Jean-Louis, que je ne connaissais pas non plus.

  10. Les côtes bretonnes demeurent sauvages et çà me plait beaucoup !!
    Ravissante l’histoire de « Jean Louis » … peut-être qu’elle avait trouvé son bonheur ailleurs !!
    Bises et douce fin d’aprèm’ à toi !
    Nicole

  11. Kikou Joseph,

    Bien beau panorama, se sont des endroits comme ça que
    j’aime ,le calme, pas de foule, le top 🙂 pour regarder
    tranquillement ce beau paysage breton 🙂 et l’immortaliser 🙂
    je te souhaite une bonne et agréable fin de journée,bisous.

  12. Je n’ai jamais vu de dauphin, à mon regret. En Irlande, il y a un dauphin appelé Fungie qui a élu domicile à la péninsule de Dingle et qui fait la joie des habitants et des touristes. Dommage que ce dauphin breton ait disparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *