Églises basques

Deux intérieurs d’églises, typiques du Pays Basque, avec leurs trois étages de galeries.

Espelette, église Saint-Etienne

Espelette (64), église Saint-Etienne – Avril 2012

Il semblerait que l’origine de ces tribunes ou galeries soit due à des raisons pratiques pour faire face à l’augmentation de la population.
Avant leur construction les hommes et les femmes assistaient aux offices séparément de chaque côté de l’allée centrale. Après l’édification de ces balcons il semble que seuls les hommes étaient autorisés à prendre de la hauteur. Les Basques seraient-ils un peu macho ?

Espelette, église Saint-Etienne

Espelette (64), église Saint-Etienne – Avril 2012

Église Saint-Etienne-de-Baïgorry

Église Saint-Etienne-de-Baïgorry (64) – Avril 2012

L’intérieur de l’église de Baïgorry est fort ressemblant. Au fond de la nef les galeries supérieures laissent la place au très bel orgue Malher inauguré en 1999

Église Saint-Etienne-de-Baïgorry

Église Saint-Etienne-de-Baïgorry (64) – Avril 2012

36 réflexions au sujet de « Églises basques »

  1. Bonjour Joseph. Elles sont magnifiques ces églises basques, j’en ai visité quelques unes il y a pas mal d’années et ce sont vraiment des petites merveilles.
    Pour le machisme, autrefois c’était partout ainsi les hommes et les femmes de chaque côté et je ne crois pas que les hommes basques soient différents des hommes d’autres régions qui fonctionnaient pareil.
    En revanche, dans les synagogues, les femmes étaient en haut souvent et les hommes en bas.
    L’orgue de la dernière église est une beauté.

    1. Merci Marie,
      J’ai connu également la séparation des hommes et des femmes dans les églises bretonnes lorsque j’étais enfant. Quant à l’allusion au machisme ce n’était bien sûr que pour faire réagir.
      Bon week-end

  2. Magnifiques églises, une curiosité de notre patrimoine. Quant au machisme, allez on va dire qu’il fait aussi partie du patrimoine 🙂
    Une amie juive me racontait que la séparation des hommes et des femmes permettait à celles-ci, du fait de leur situation en hauteur, de bien observer l’auditoire masculin et aux plus jeunes de se choisir un fiancé… La religion, quelle qu’elle soit mène à tout…

    1. Merci almanito,
      Je n’ai, bien sûr pas pensé un seul instant que les basques étaient plus machistes que la moyenne .
      C’est vrai que la religion mène à tout et malheureusement peut servir de prétexte pour le pire.

  3. Magnifique église et surprise de voir ces balcons. Tu as fait de très beaux cadrages. Je me souviens quand j’étais jeune, dans les églises les femmes étaient d’un côté et les hommes de l’autre.. tu vois il y avait déjà des machos.. lol
    bon week end Joseph
    chatou

  4. Le chœur et l’orgue sont d’une beauté peu commune mais je découvre ces balcons que je n’ai vus nulle part ailleurs.Le fait de séparer les hommes des femmes m’a toujours paru contradictoire comme la religion d’ailleurs……..je déteste les machos. 😉
    Bonne soirée et bon dimanche.

  5. Une église unique et extraordinaire avec ces balcons. S’il n’y avait que les hommes à y monter, c’est peut-être pour qu’ils ne regardent pas « sous les jupes des filles » si c’était l’inverse ! lol ! Il me semble avoir lu quelque part que la noblesse était en bas et la population dans les galeries, mais il faudrait vérifier ! En tout cas, cela rend un charme fou à cet édifice ! Merci pour tes belles photos Joseph ! Amitiés et Bizh.

    1. Bonjour Claire,
      Tu ne dois pas bien connaître les hommes 🙂
      Je ne pense pas que l’explication sur la noblesse soit la bonne, si c’était le cas cela voudrait dire qu’il y avait plus de nobles que de roturiers.
      Bonne semaine

      1. 🙂 Tu as raison sans doute. JF dit comme toi. Les femmes en bas les hommes en haut et pas d’histoire de noblesse là dedans. Belle journée à vous deux. Nous voici à l’île de Ré depuis hier soir. Espérons que la pluie ne vienne pas nous perturber trop souvent. Le ciel est bleu en tt cas. Amitiés Joseph et Bizh.

  6. En Bretagne aussi, et cela existe encore dans quelques paroisses, les hommes et le femmes étaient séparés (et même au bar d’après-messe !).
    Les riches familles offraient des vitraux (à leur nom, bien sûr : « Don de la famille xxx »), et avaient des chaises à leur nom. Places réservées.
    Egalité devant le Seigneur ?!
    Loïc

  7. Inouï, je ne connaissais pas ce type d’église! je me demande si la coutume perdure?? Les hommes debout et les femmes assises!quel respect et galanterie!! les plafonds sont magnifiques!!BISOUS FAN

  8. J’ai travaillé il y a quelques années avec un ami originaire d’Espelette. Il m’avait parlé de cette église et aussi un peu des piments ! 😀
    J’aurais du aller le voir là bas pour découvrir ces spécialités locales, mais une vilaine maladie l’a emporté avant que notre projet ne se réalise.
    Je suis donc ravi de découvrir l’intérieur de cette église au travers de tes photos et d’avoir une pensée pour cet ami, qui je dois l’avouer, était un peu macho.

  9. Bonsoir Joseph,
    Très différente de nos églises bretonnes, mais néanmoins très belle !!
    Elle me rappelle un peu, celle de Honfleur, avec aussi, les galeries latérales !
    Belle soirée à vous, et bises de Bretagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *