La chasse aux cols !

J’ai toujours été passionné par le vélo et ceci dès mon enfance. Je vous en ai parlé ICI. Mais ce n’est qu’au début des années quatre-vingt que j’ai véritablement été touché par le virus que je me suis empressé de transmettre à Marie-Noëlle.
logo Cent Cols Très vite nous avons été attirés par les longues randonnées en montagne qui nous ont conduit à découvrir le Club des Cent Cols. Nous l’avons rejoint dès que nous avons rempli les conditions :  avoir franchi 100 cols différents dont 5 à plus de 2000 m.
Fin 2008, nous avions déjà gravi la quasi totalité des cols routiers français de plus de 2000 mètres. Le poids des ans allait indubitablement alourdir nos vélos, nous avions donc programmé de faire rapidement un plein de ces cols situés à haute altitude.
C’est ainsi que le 17 juin 2009 nous avons été chercher quelques cols « muletiers » dans la région de Tende.
A 7h00 du matin nous partons de La Brigue, direction Saint-Dalmas de Tende pour ensuite une montée d’une vingtaine de kilomètres via le lac des Mesches et Castérino sur une petite route goudronnée.

cols_Tende-Ouest

De temps en temps, le mauvais état de la chaussée nous donnait l’occasion de mettre pied à terre, comme au passage de ce petit tunnel.

cols_Tende-Ouest

Avant d’arriver à la Baisse de Peyrefique (2030m) nous allons cueillir, en aller retour, la Baisse d’Ourne (2040m). Baisse: autre appellation du mot col

cols_Tende-Ouest

C’est à pied, mais vélo à la main, que nous allons chercher la Baisse de Barsenzane (2075)

cols_Tende-Ouest

 

cols_Tende-Ouest

Nous faisons la pause repas vers le pont de Peyrefique en observant batifoler quelques marmottes dans un décor montagnard parsemé de rhododendrons et autres fleurs printanières.

cols_Tende-Ouest

Au pied du fort de Marguerie, Marie-Noëlle me fait découvrir les belles fleurs de lys martagon qui poussent sur la terre qui recouvre le fort. Un peu plus d’un kilomètre après le fort nous atteignons, à vélo, la frontière italienne et le col de Pernante (1898m)

cols_Tende-Ouest

A partir du col de Pernante, nous suivons la crête qui marque la frontière avec l’Italie. Lorsque le vide n’est pas trop proche nous pédalons mais c’est le plus souvent en marchant que nous parvenons au bout de 5 km à la Baisse du Péru (2079m). Là, il nous faut revenir au col de Pernante. Nous franchissons un peu plus loin le col de Tende-Ouest (1871m), dernier col de la randonnée.

cols_Tende-Ouest

Il ne reste plus qu’à descendre par les lacets de la vieille route du col de Tende et rejoindre notre camping-car. Nous arrivons à la Brigue vers 19h après 77 km et 2220 m de dénivelée.
icone albumUne très belle journée en haute montagne, une rando magnifique et six cols supplémentaires.

55 thoughts on “La chasse aux cols !”

  1. Bravo les sportifs !!! Il fut un temps où moi aussi je faisais beaucoup de vélo, mais … plutôt sur terrain plat. Il y a une vingtaine d’années, nous sommes allés passer quelques jours de vacances à l’Ile d’Oléron, et nous y sommes allés en vélos … depuis Perpignan (retour en train quand même). Beaux souvenirs. Mais les cols … non !. Allez bisous et bonne année 2016.

    1. Merci Monique,
      Perpignan – Oléron à vélo c’est déjà une très belle randonnée.
      Pour ce qui est de cols, c’est beaucoup moins difficile qu’on l’imagine. A condition bien sûr d’avoir des développements adaptés et un entraînement correct.

  2. Vous avez gravi 100 cols pour entrer dans ce club si bien nommé.Vous êtes des champions.Quand je vois les chemins empruntés,ce ne devait pas être aisé surtout avec le vélo.Vous avez combiné la marche à pied et le vélo,c’est bon pour la santé mais il faut vraiment le vouloir.Les paysages sont charmants,j’espère malgré l’effort que vous en avez profité.Misère,les descentes en lacets,faut pas rater un virage. 😀 C’est une sacrée aventure et il faut être persévérant.Au début,les mollets ont dû souffrir mais ce sont quand même de superbes souvenirs.
    A bientôt et bon week-end.

    1. Monter les cols, a toujours été un plaisir pour nous…même si parfois il a fallu se surpasser.
      Quant à cette randonnée, c’était de la promenade à vélo ou à pied.
      Elle fait partie d’un de nos meilleurs souvenirs.

  3. J’aime le vélo. J’en fais souvent mais je ne pourrais pas en faire en Montagne, je le sais. C’est trop physique et en plus j’aurais peur dans les descentes, j’ai le vertige…. La montagne il y en a beaucoup que cela gagne mais pas moi…. De très jolies photos. Merci Joseph

  4. Vous avez tous deux une sacrée santé, bravo pour l’exploit!
    Les photos sont d’une grande beauté, on sent qu’en dehors de la performance, vous avez su profiter de ces paysages exceptionnels…et des petites marmottes:)
    Merci Joseph

    1. Je vais sans doute te décevoir, mais c’est loin d’être une performance.
      Surtout pas cette randonnée, un peu moins de 80 km en 12h. On a vraiment pris notre temps avec de nombreux arrêts pour voir le paysage ou parler avec les rares personnes rencontrées.
      Un jour j’évoquerai peut-être nos vacances 2002 dans une Région chère à ton cœur que nous avons sillonnée avec nos vélos en recherchant particulièrement les cols.
      Bon week-end

    1. Merci Marie-Hélène,
      Mais comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire dans un autre commentaire, il n’y a eu aucune performance ce jour-là. C’était de la rando-promenade. 12h pour moins de 80km, nous avons vraiment pris notre temps en nous arrêtant souvent pour voir le paysage.
      Bon week-end

  5. On prend le temps , on respire , on s ‘entretient , que du bonheur le vélo !!! mais pas de compéte !!! Félicitations pour avoir passé les cols par les chemins de campagne ! A pieds oui, en vélo , je ne le ferai pas – Bon week end Joseph

  6. Tu nous montres des paysages absolument fantastiques. Je comprends ta passion pour le vélo. Vous avez parcouru beaucoup de kilomètres pendant cette journée dont tu parles ! Merci pour le partage de tout cela : vélo et magnifiques photos.

  7. Quel exploit Joseph et Marie-Noëlle ! Vous êtes forts tous les deux et je suis évidemment très admirative et encore plus envers Marie-Noëlle, le vélo est un sport tellement dur que je le vois plutôt masculin, surtout sur des parcours comme celui-ci !!! Côté paysage, c’est magnifique et personnellement je regrette d’avoir le vertige là encore. Que c’est beau !! Vous avez du vous régaler bien des fois !! Rien qu’en croisant des rhododendrons sauvages !! Par contre, je comprends que vous ne pouviez continuer à rouler lorsque le vide était proche, il aurait suffit de peu pour dévier du sentier ! Une belle prouesse en tout cas et une certaine idée de l’effort physique pour se surpasser. C’est admirable, Bravo ! Bizh et amitiés à vous deux !

    1. Merci Claire,
      Exploit dis-tu ! Surtout pas, ce jour-là ce fût une rando plutôt facile et très agréable. Il est vrai que pour l’apprécier il vaut mieux être entrainé, ce qui était le cas à l’époque.
      Bon week-end

  8. Mon mari fan de vélo et qui a fait des courses étant jeune dans les cols des Pyrénées (Aspin, Tour Malet …) me dit en regardant : c’est beau !! Depuis qu’on est en Haute-Loire il recommence à « tricoter » mais il avait oublié ce que c’est que grimper !!!! belle soirée bravo à vous deux

  9. Félicitations pour ce bel exploit sportif ! J’aime aussi faire du vélo mais le tracé de la Loire à vélo autour d’Angers me convient beaucoup plus ! Mais les paysages que vous avez vu sont grandioses et admirables . Merci Joseph pour tes photos et le récit de cette belle randonnée .

  10. Bonjour que de jolies photos, je ne dirais pas que j’aime le vélo sauf en pleine campagne quand il n’y a pas de voiture car je panique dès que j’entends un véhicule derrière moi alors je chute, d’un coup plus de vélos j’ai donné le mien en 2005, bon dimanche

    1. Merci Daniel,
      C’est une des manières de découvrir un col que nous préférons. Ce serait encore plus agréable si nous avions des VTT. Mais pour partir en camping-car avec 2 vélos et 2 VTT il nous faudrait encore une remorque !
      Amitiés

  11. Des paysages grandioses! C’est épreuves ne sont pas à la portée du premier venu, il faut avoir une certaine dose de courage!
    Il ne doit pas y avoir d’antidote contre le virus du vélo…
    Bon dimanche Joseph.
    Amitiés.

  12. La passion et le partage de celle-ci vous permet de surpasser beaucoup de choses notamment les petites douleurs…quoi lorsque c’est terminé, il y a en d’autres qui viennent. mais les souvenirs heureux et sportifs sont là !
    Bon dimanche @nnie

  13. Tu fais beaucoup plus à bicyclette que ce que je ne fais à pied . Ce qui m’importe est de me nourrir de cette nature généreuse et fidèle qui apporte tant de joies, surtout lorsqu’on peut les partager avec d’autres passionnés. Tu as plus vite fait de photographier que moi de peindre mais je pense que ton bonheur et la satisfaction de s’être surpassé n’ont d’égales que les miennes. Bonne soirée Joseph
    Chinou

  14. Merci Joseph de nous avoir fait profiter de cette magnifique randonnée, quel plaisir vous avez du avoir, les paysages sont de toute beauté. Le vélo est une activité très saine et permet de tout voir autour de soi.
    Bonne semaine à toi
    chatou

  15. J’en suis toute essoufflée (lol) , un beau petit reportage pour de grandes prouesses … merci de ce partage oxygénant !
    Mes bises frisquettes, pas encore de neige dans le Nord mais de belles gelées blanches, notre hiver arrive enfin !
    Bises amicales et bonne semaine Joseph !
    Nicole

  16. Kikou Joseph,
    chapeau à vous deux 😀c’est pas mal tous ces cols que vous avez fait, et en plus en contemplant de superbes paysages 😀
    De très beaux clichés pour des beaux souvenirs pour vous deux.
    Je te souhaite une bonne fin de journée, et de passer une agréable soirée, bises.

  17. Bonsoir,
    Je ne connais pas ces cols …. Je connais ceux des Alpes et je sais comme certains sont difficiles. Bravo à vous deux. C’est merveilleux cette passion commune.
    Les photos sont très belles, de magnifiques paysages. Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *