La Sella Ronda

… Suite et fin de la « chasse aux cols »
Lundi, lever matinal au col de Pordoi. Nous avons programmé la « Sella Ronda », c’est à dire le tour du massif du Sella. Une succession de longues descentes et de montées sur une cinquantaine de kilomètres par les cols de Campolongo, Gardena, Sella avant de revenir au Pordoi.

Passo Pordoi

Dolomites, départ du Passo Pordoi (2239m) – Sept. 2009

A 8h30, le soleil est au rendez-vous, mais il ne fait que 6°. C’est donc chaudement vêtus que nous descendons du Passo Pordoi vers Arrabba où nous tournons à gauche pour monter le Passo Campolongo (1875m), le seul col inférieur à 2000m de ces vacances. Dans la descente, un petit arrêt pour une photo du Sassongher qui domine Corvara.

Corvara et le Sassongher

Corvara dominé par le Sassongher (2665m)

Corvara

Corvara, début de la montée vers le Passo di Gardena

A partir de Corvara, nous enchaînons descentes et montées pour franchir le Passo di Gardena (2121m), le Sella del Culac (2018m) et le Passo di Sella (2244) sans oublier de faire un détour par ses voisins muletiers le Passo Sella (2213m) et la Forcella Rodela (2311m).
Au Passo Sella, nous sommes très proche du massif du Sassolungo que j’ai à plusieurs reprises photographié depuis le Pordoi. Je ne résiste pas au plaisir de le phographier à nouveau.

Sassolungo

Le Sassolungo, vu depuis le passo Sella

Dans la descente du col, avant de monter au Passo Pordoi pour retrouver notre camping-car, un troupeau de mouton attire mon attention, je mets pied à terre pour une ultime photo.

Sassolungo

Le Sassolungo, à droite le passo di Sella

Le lendemain nous irons chercher à partir de La Vila, le Passo di Valparola (2196m) et son voisin le Passo Falzarego (2105m) que nous connaissons déjà pour y avoir randonné à pied.

Les plus belles choses ont une fin et il nous faut rentrer sur Cahors. Mais le mercredi, avant de prendre la route, nous décidons de faire un petit dernier. Ce sera le Passo Fedaia (2054m) que nous montons à partir de Canazei. C’est relativement facile, nous n’aurons que 620m de dénivelée pour une douzaine de kilomètres d’ascension. Nous ne regrettons pas d’y être monté, près du barrage la vue est splendide avec les reflets du glacier de la Marmolada et du Gran Vernel dans le lac.

Sassolungo

Le Barrage du passo Fedaia et le glacier de la Marmolada

Pendant ces vacances sportives nous n’aurons fait que 700 km de vélo, mais plus de 23000m de dénivelée pour 38 cols à plus de 2000m.
Dommage que les Dolomites soient si loin !

32 réflexions au sujet de « La Sella Ronda »

  1. « Que 700 kms »? Mais vous êtes insatiables !
    Mais quand on voit les paysages, on comprend que vous ayez toujours envie d’en voir plus. On sent que cette région t’a vraiment beaucoup plu. Toutes tes photos sont magnifiques mais la dernière est un vrai petit bijou!
    Merci pour la balade et l’air pur 🙂

    1. Merci almanito,
      Sans fausse modestie 700 km à vélo répartis sur 15 sorties c’est vraiment pas grand chose pour des personnes qui sont bien entrainées et c’était notre cas cette année là.
      Bonne soirée

  2. Je suis vraiment admirative Joseph !!! Vous devez avoir des mollets en béton, dis moi ! Mais que de beaux paysages vous avez vu. Je les connais pour les avoir fait en voiture , puis en camping-car, mais en vélo, ce n’est pas pareil. On s’arrête quand on veut, on admire, on photographie des moutons, c’est fabuleux quoi. Vraiment chapeau les amis, bravo ! bisous.

  3. Quels magnifiques paysages!Je voudrais y plonger pour visiter le tout.C’est tout ce que j’aime mais pas en vélo. 😉 La dernière photo est sublime,elle fait partie des rêves.

  4. Tes photos sont toutes aussi belles les unes que les autres. Ce périple dans les Dolomites est un beau souvenir pour toi et une belle découverte pour beaucoup d’entre nous, grâce à celles-ci.
    Je lis plus haut, dans les premiers commentaires, que c’est ta fête, alors je te souhaite aussi une Bonne Fête et une bonne fin de soirée.

  5. Traverser de tels paysages doit être un pur bonheur.. Que 700 kms euh… pour moi c’est énorme. Des dénivelés à toute épreuve et après tout cela les muscles de jambes en béton. Merci pour ce partage Joseph. C’est un chouette voyage sportir.
    Bon dimanche à toi
    chatou

  6. Bonjour Joseph d’abord un grand bravo pour votre courage à vélo et merci de nous offrir des paysage de toute beauté merci pour ce très joli partage bon dimanche bisou Claudine Daniel

  7. C’est sublime ! Toutes tes photos sont des bonheurs à elles seules ! Ta dernière est un bijou ! Que de kilomètres de charme et quelle aventure qui n’est pas prête d’être oubliée ! Vous devez garder toutes ces vues extraordinaires en mémoire ! Les dolomites ne sont pas inconnues de moi mais cela remonte à + de 30 ans !! Un souvenir tout autre pour nous et bcp moins merveilleux ! Le frein de la voiture avait laché. Je conduisais et JF utilisait le frein à main dans les virages ! Je peux te dire que ma future belle-mère n’en menait pas large sur la banquette arrière !!! hi hi ! Belle journée Joseph. Amitiés et GBizh à vous deux !

  8. Encore de splendides photographies, c’est grandiose 😀
    et je craque pour cette magnifique vue sur le barrage et le glacier et quel beau reflet. ….
    je te souhaite une bonne et agréable soirée, bisous

  9. Des paysages somptueux, qu’on doit d’autant plus apprécier après l’effort de l’ascension en vélo…
    La maison, au pied du Sassolungo, ressemble à un jouet posé là
    bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *