Sauvetage dans les arbres

Le championnat régional des élagueurs-grimpeurs se déroulait ce week-end à Cahors. 38 concurrents ont participé aux épreuves organisées par la société française d’arboriculture. Les neufs meilleurs notés, entre autre, pour leur agilité et la rapididité de leurs interventions, seront qualifiés pour le championnat de France.
Une des épreuves consistait à porter secours à un « blessé ».

Cahors, concours des élagueurs

Le mannequin, sous l’oeil d’un examinateur, attend les concurrents

Cahors, concours des élagueurs

C’est parti pour Fabien de Souillac, qui évalue la situation.

Cahors, concours des élagueurs

Tout en rassurant le « blessé », Fabien se hisse à la force des bras

Cahors, concours des élagueurs

Avec agilité, il se déplace dans les airs

Cahors, concours des élagueurs

Fabien a rapidement atteint le « blessé » qu’il encorde

Cahors, concours des élagueurs

C’est parti pour une descente prudente

Cahors, concours des élagueurs

Dans quelques secondes, l’épreuve sera réussie.

Je remercie Fabien de m’avoir autorisé à publier ces photos. J’espère qu’il aura réussi à se qualifier pour le concours national.

« P-S » Félicitations à Fabien. J’ai appris, par la presse locale, que c’est lui qui avait remporté le concours régional de Cahors.

36 réflexions au sujet de « Sauvetage dans les arbres »

  1. Ah oui, bravo Fabien, on croise les doigts pour lui et bravo Joseph pour le reportage. J’admire toujours les gars qui grimpent sur les palmiers pour faire le nettoyage, en pleine ville, au milieu de la circulation, c’est pas un boulot évident!

  2. je n’ai jamais vu de championnat mais je regarde toujours avec admiration les élagueurs qui travaillent dans les grands arbres du parc proche de mon appartement. Ils taillent et parfois coupent des arbres fragilisés par des tempêtes ou maladies.
    Ils ont des gestes très précis et sont de véritables acrobates.
    Amicales pensées de Haute-Normandie

  3. Je suis quelqu’un qui n’a jamais eu le mal de mer, jamais eu le vertige en montagne mais à une seule condition, avoir mes pieds sur le sol ferme, que ce soit celui d’un pont ou d’un sentier. Pour rien au monde je ne participerais à ce genre de travail mais je suis admirative de ces acrobates. Une fois en Thaïlande on a voulu me faire passer sur un pont suspendu en bois qui bougeait dès qu’on avançait, je n’ai jamais pu le traverser.

    1. Bonsoir Claudine,
      Moi aussi j’ai découvert cet évènement, en rentrant du marché de Cahors . Je suis revenu sur les lieux pour prendre quelques photos et c’est ainsi que j’ai fait la rencontre de Fabien.

  4. Et bien moi non plus je ne connaissais pas du tout ce genre de championnat ! Bravo pour ton beau reportage Joseph (qui nous change un peu de tes exploits de coureur cycliste dont je suis vraiment admirative !!!). En ce qui nous concerne nous partons 3 semaines mardi dans les Pyrénées avec le Camping-car, mais pas vraiment pour du tourisme (quoique … nous en ferons un peu malgré tout !). Mais ce sera du repos et du grand air ! Bisous.

  5. Bonsoir Joseph, c’est amusant comme épreuve ! L’agilité doit être impressionnante ! Un beau spectacle visiblement qui doit tenir en haleine !! (Cet après-midi nous avons visité le Musée du port de Douarnenez que nous ne connaissions pas. Du coup, nous avons découvert aussi cette partie de Douarnenez avec la passerelle qui permet de passer côté Tréboul ! Avec vue sur l’île Tristan ! Comme quoi, on croit avoir tout vu et il n’en est rien !!! Je ferai un article plus tard… nous sommes en plein préparatif du mariage de notre Fiston1 !) Amitiés et Bizh à vous deux !

  6. J’admire d’autant plus que j’ai le vertige. Il m’arrive de voir des élagueurs au travail ici. Il y a beaucoup de grands arbres. C’est un beau spectacle mais je crains pour eux. Bises

  7. Intéressant ton reportage. Un de nos amis a fait couper un énorme sapin sur sa propriété et j’ai eu très peur pour l’élagueur qui s’était chargé du travail. Il semblait bien attaché, mais quand même !!! En tous les cas, il ne ménageait pas sa peine et nous avons eu bien du mal à le suivre en dessous pour ramasser et couper les branches qui tombaient ….

  8. Déjà l’élagage est spectaculaire quand on le voit par chez nous sur les grands arbres mais ce sauvetage me coupe le souffle … croisons les doigts pour la réussite de Fabien.
    Merci de ce bel exposé Joseph qui nous en apprend des choses !
    Mes bises amicales pour u ne belle semaine par chez toi !
    Nicole

  9. Bonsoir Joseph et bien moi non plus je ne connaissais pas du tout ce genre d’exercice bon courage à lui et j’espère qu’il sera bien récompenser pour ce joli sauvetage très joli reportage bonne soirée bisou Claudine Daniel

  10. J’admire ces élagueurs-grimpeurs.Ici,c’est un championnat un peu spécial mais bravo à eux et en particulier à Fabien.Il faut assurer et avec « un blessé »,ce n’est pas évident.Un beau reportage et que le meilleur gagne.
    Bonne semaine.

  11. Bonsoir Joseph
    Cette série me rappelle la première intervention de mon fils à 19 ans en tant que pompier volontaire: il a soutenu physiquement et moralement un jeune dans un arbre qui venait de se tronçonner le bras…et ce pendant de très longues minutes.
    Je passe les détails.

  12. Bonjour Joseph,
    Ces élagueurs méritent notre admiration pour leur travail qui n’est pas facile. Je ne savais pas qu’il existait un championnat.
    J’ai été peu sur mon blog ces derniers temps mais je ne t’ai pas oublié Joseph.
    Bonne journée et à bientôt.

  13. Juste en dessous de chez moi, j’ai vu des « tronçonneurs » d’arbres à l’action. C’est très impressionnant! Pas évident comme métier. Belle série.
    Petit info:
    Bonjour,
    Un petit mot pour vous informez que j’ai décidé de quitter EKLABLOG. Je suis contre toutes formes de publicités surtout quand elles sont dérangeantes comme c’est le cas. Vous pouvez continuer à me retrouver ici :http://des-photos-et-des-mots.blogspot.lu ou pour mes photos http://photopholy.blogspot.lu
    Désolée de ce dérangement , des ces changements et en plus pour ce copier coller.
    Bonne journée.

  14. Kikou Joseph,
    je ne connaissais pas du tout ce championnat, et bravo à Julien, en espérant qu’il a été qualifié.
    Nous avons eu des élagueurs pour un des pins de notre copropriété,il était malade et devenait dangereux pour nos habitations, il mesurait 10 mètres, et je suis émerveillé du travail, du danger pour ces élagueurs. ….
    je te souhaite une bonne et agréable soirée, et de passer un
    excellent week end, bisous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *