La motte de beurre de Spézet

Ce n’est pas banal, même plutôt insolite, de trouver une motte de beurre dans une église. C’est pourtant ce qui nous est arrivé, en juin 2014, lors d’une visite de la chapelle Notre-Dame du Crann à Spézet.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Décoration de la motte de beurre

Alors, que nous étions entrés pour voir un des plus ancien ensemble de vitraux du 16ème siècle, nous avons été surpris de voir une dame appliquée à faire les dernières retouches sur une imposante motte de beurre sculptée. Elle nous expliqua que cette motte resterait exposée pendant le pardon qui a lieu tous les ans à la Trinité.
C’est le dernier « pardon du beurre » en Bretagne. Autrefois, c’était même trois mottes de beurre, offertes par les habitants des différents quartiers de Spézet, qui étaient exposées.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

La motte de beurre de Spézet

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Chapelle N-D du Crann, Spézet (29)

Mais cette chapelle construite au XVIe siècle est surtout connue pour avoir conservé ses retables et ses sept verrières d’époque. Les vitraux plusieurs fois réparés par des maîtres verriers ont été classés par les Monuments Historiques en 1902.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Vitrail de la passion et retables

La chapelle abrite aussi deux retables en bois polychrome. Le retable de la Vierge comme celui de la Trinité sont également du XVIe siècle.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Dormition et Couronnement de la Vierge

Ce vitrail qui est l’un des plus beaux représente en bas la mort ou dormition de Marie et en haut son couronnement. Dans le médaillon central, en guise de transition, Jésus porte l’âme de la Vierge.

Le château et le parc

Château de Chaumont-sur-Loire

Château de Chaumont-sur-Loire (juin 2017)

Pour terminer avec le domaine de Chaumont-sur-Loire, quelques vues du château et de son parc où surgissent, ici et là, des créations étranges réalisées par des artistes internationnaux,

Oeuvre de Patrick Dougherty

avec des branches de saule, Patrick Dougherty (USA)

Oeuvre de Nikolay Polissky

avec des ceps de vigne, Nikolay Polissky (Russie)

Oeuvre de Christian Lapie

avec des troncs d’arbres, Christian Lapie (France)

Le tour du château !

Quatre kilomètres de chemin « blanc » permettent de faire le tour du château de Chambord pour le découvrir sous différents angles

Château de Chambord

Chambord façade nord-ouest (Juin 2017)

De l’embarcadère on devine les jardins à la française qui viennent d’être ouverts au public après une restauration au plus proche de leur conception d’origine. D’ici quelque temps, il devrait être intéressant de les découvrir des hauteurs du château. Pour ceux qui seraient intéressés par l’histoire de ces jardins: voici un excellent document.

Château de Chambord

Château de Chambord façade nord-ouest

A un peu plus d’un kilomètre du château, à l’extrémité du plan d’eau, un petit pont, qui ouvre une vue intéressante sur la façade nord-est, permet de traverser le Cosson pour revenir par l’autre berge du canal.

Château de Chambord

Chambord vu à partir du pont

Château de Chambord

Château de Chambord façade nord-est

Pour terminer la balade, une dernière photo sur la façade sud-est, où l’on devine un groupe de visiteurs qui s’apprêtent à pénétrer dans la cour du château.

Château de Chambord

Château de Chambord (Juin 2017)