Louis-Philippe à Cahors !

Depuis quelque temps j’étais en manque d’inspiration pour mon blog, puis ce matin Marie-Noëlle me raconte qu’elle venait de se faire interviewer sur le marché par la radio Présence Lot. « Que pensez-vous de la venue de Louis Philippe à Cahors ? » lui demande le « journaliste ». Surprise, elle lui répond « vous êtes sûr qu’il s’agit de Louis Philippe ? » Devant l’air dubitatif de son interlocuteur qui visiblement n’avait pas fait de lapsus sur le prénom du Premier ministre, elle finit par le mettre sur la bonne voie en donnant son avis sur la venue d’Edouard Philippe.
Je ne sais pas si l’interview aura été diffusée sur les ondes, nous n’écoutons pas cette radio qui apparemment est plus spécialisée dans la religion que dans la politique.

Cahors-Pont Louis-Philippe

Cahors, pont Louis-Philippe

La motte de beurre de Spézet

Ce n’est pas banal, même plutôt insolite, de trouver une motte de beurre dans une église. C’est pourtant ce qui nous est arrivé, en juin 2014, lors d’une visite de la chapelle Notre-Dame du Crann à Spézet.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Décoration de la motte de beurre

Alors, que nous étions entrés pour voir un des plus ancien ensemble de vitraux du 16ème siècle, nous avons été surpris de voir une dame appliquée à faire les dernières retouches sur une imposante motte de beurre sculptée. Elle nous expliqua que cette motte resterait exposée pendant le pardon qui a lieu tous les ans à la Trinité.
C’est le dernier « pardon du beurre » en Bretagne. Autrefois, c’était même trois mottes de beurre, offertes par les habitants des différents quartiers de Spézet, qui étaient exposées.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

La motte de beurre de Spézet

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Chapelle N-D du Crann, Spézet (29)

Mais cette chapelle construite au XVIe siècle est surtout connue pour avoir conservé ses retables et ses sept verrières d’époque. Les vitraux plusieurs fois réparés par des maîtres verriers ont été classés par les Monuments Historiques en 1902.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Vitrail de la passion et retables

La chapelle abrite aussi deux retables en bois polychrome. Le retable de la Vierge comme celui de la Trinité sont également du XVIe siècle.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Dormition et Couronnement de la Vierge

Ce vitrail qui est l’un des plus beaux représente en bas la mort ou dormition de Marie et en haut son couronnement. Dans le médaillon central, en guise de transition, Jésus porte l’âme de la Vierge.