La motte de beurre de Spézet

Ce n’est pas banal, même plutôt insolite, de trouver une motte de beurre dans une église. C’est pourtant ce qui nous est arrivé, en juin 2014, lors d’une visite de la chapelle Notre-Dame du Crann à Spézet.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Décoration de la motte de beurre

Alors, que nous étions entrés pour voir un des plus ancien ensemble de vitraux du 16ème siècle, nous avons été surpris de voir une dame appliquée à faire les dernières retouches sur une imposante motte de beurre sculptée. Elle nous expliqua que cette motte resterait exposée pendant le pardon qui a lieu tous les ans à la Trinité.
C’est le dernier « pardon du beurre » en Bretagne. Autrefois, c’était même trois mottes de beurre, offertes par les habitants des différents quartiers de Spézet, qui étaient exposées.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

La motte de beurre de Spézet

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Chapelle N-D du Crann, Spézet (29)

Mais cette chapelle construite au XVIe siècle est surtout connue pour avoir conservé ses retables et ses sept verrières d’époque. Les vitraux plusieurs fois réparés par des maîtres verriers ont été classés par les Monuments Historiques en 1902.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Vitrail de la passion et retables

La chapelle abrite aussi deux retables en bois polychrome. Le retable de la Vierge comme celui de la Trinité sont également du XVIe siècle.

Spézet, Chapelle N-D du Crann

Dormition et Couronnement de la Vierge

Ce vitrail qui est l’un des plus beaux représente en bas la mort ou dormition de Marie et en haut son couronnement. Dans le médaillon central, en guise de transition, Jésus porte l’âme de la Vierge.

Dans les jardins de Chaumont

Après les prés du Goualoup, voici un très bref aperçu des jardins du festival de Chaumont-sur-Loire. Les personnes qui souhaitent découvrir plus en détail les 27 jardins pourront consulter le site: domaine-chaumont.fr.

Domaine de Chaumont-sur-Loire

« De l’autre côté du miroir »

Ce tout petit jardin, a été conçu pour donner l’illusion d’un immense champ de fleurs. En prenant un autre autre angle de vue, j’ai préféré jouer à démultiplier les deux photographes.

Domaine de Chaumont-sur-Loire

Osteospermum Whirligig

Domaine de Chaumont-sur-Loire

Digitales (Digitalis purpurea)

Il y avait bien sûr des milliers de fleurs à photographier, mais je n’ai pris que quelques unes, dont une que vous m’aiderez peut-être à identifier.

Domaine de Chaumont-sur-Loire

Grande astrance  – Chaumont-sur-Loire (juin 2017)

Merci à Jackie qui m’a permis d’dentifier cette fleur. J’invite les personnes qui ne connaîtraient pas son site « Photos nature » à le visiter. C’est un des plus beaux sites, dédiés à la nature, que je connaisse avec des photos de toute beauté.

Dans les prés du Goualoup

Le domaine de Chaumont-sur-Loire accueille, depuis 1992, le Festival International des Jardins. Avant de visiter les jardins, j’ai parcouru les prés du Goualoup qui abritent des réalisations pérennes créées par des paysagistes et des artistes internationnaux.
J’ai particulièrement aimé l’oeuvre du chinois Yu Kongjiang…

Carré et Rond de Yu Kongjiang

« Carré et Rond » de Yu Kongjiang (juin 2017)

Ce petit jardin pluvial, « Carré et Rond », signifiant « Terre et Ciel », est une réinterprétation contemporaine des Jardins Traditionnels Chinois, qui intègre le concept contemporain de la gestion des eaux pluviales à la conception philosophique chinoise du jardinage s’intéressant à l’homme et à la nature, au langage formel de la ligne courbe et du carré,… » (source http://www.domaine-chaumont.fr)

Chaumont-sur-Loire, Nénuphar

Chaumont-sur-Loire, Nénuphar

Avec la chaleur de ce jour de juin, il faisait bon rester flâner au bord des bassins aux nénuphars

Chaumont-sur-Loire, Nénuphars

 

Chaumont-sur-Loire, Nénuphars

 

Chaumont-sur-Loire, Nénuphar

Nénuphar (juin 2017)

Une œuvre étrange, »Carbon pool », créée par l’artiste britannique Chris Drury m’a tout de suite fait penser aux meules de bois que mon père dressait pour la fabrication du charbon. Une meule qui, bien sûr, se serait écroulée. J’étais assez loin de ce qu’à voulu représenter l’artiste, quoique !

Carbon pool de Chris Drury

« Carbon pool » de Chris Drury

« Dans l’installation que présente l’artiste, le carbone qu’un arbre en décomposition libère n’est pas rejeté dans l’atmosphère mais emmagasiné dans la terre. Il resurgit ensuite dans les arbres à l’arrière plan. » (source http://www.domaine-chaumont.fr)
Quelle imagination !!