La Semaine Fédérale au jour le jour (1)

Lors des semaines fédérales, les cyclotouristes choissisent les itinéraires en fonction de la distance qu’ils veulent parcourir ou des sites à visiter. Ceux qui n’aiment pas rouler en gros peloton doivent éviter les heures de pointe et partir de bonne heure.

Semaine Fédérale de Cyclotourisme

9 heures, départ des cyclotouristes – SF 2005 d’Oloron-Sainte-Marie

Dès lors que l’on s’éloigne du point de départ les groupes s’étirent et s’amenuisent et il est beaucoup plus agréable de rouler, c’est encore plus vrai quand on aborde les difficultés comme la montée du col de Marie Blanque.

Semaine Fédérale de Cyclotourisme

Montée du col de Marie Blanque à partir de Bielle – SF 2005 d’Oloron-Sainte-Marie

Au col de Marie Blanque il faut se frayer un chemin pour passer entre les cyclos qui ont mis pied à terre pour une pause bien méritée.

Semaine Fédérale de Cyclotourisme

Les cyclos au col de Marie Blanque (1035m) – SF 2005 d’Oloron-Sainte-Marie

Une autre manière de pédaler tranquille, faire des détours hors itinéraires. C’est ce que nous faisions assez régulièrement pour aller voir un site qui nous intéressait où pour aller « cueillir » quelques cols supplémentaires à ajouter à notre collection.

Semaine Fédérale de Cyclotourisme

Montée vers le Cormet de Roselend (1698m), la chapelle du lac de Roselend
SF 1997 d’Albertville (scan de diapo)

Semaine Fédérale de Cyclotourisme

Col du Joly (1989m) avec une vue sur le Mont-Blanc
SF 1997 d’Albertville (scan de diapo)