Volubilis

Situé à trois kilomètres de Moulay Idriss et à une trentaine de Meknès, Volubilis est un vaste site archéologique. C’est au 2 ème siècle après J-C. que la cité romaine a connu son apogée.

Maroc, Volubilis

Volubilis (Maroc), vue générale avec un reste de l’aqueduc – décembre 2006

Malheureusement plusieurs tremblements de terre ont détruit les édifices importants et ceux que l’on peut voir sur le site ont été reconstitués par les archéologues.

Maroc, Volubilis

Volubilis,de gauche à droite le capitole et la basilique judiciaire – décembre 2006

Le capitole dont on ne voit que quelques colonnes était un temple dédié au culte. Par contre l’imposante basilique n’avait rien de religieux, c’était le tribunal et le siège des magistrats.
L’arc de triomphe a été édifié en 217 après J-C. en l’honneur de l’empereur Caracalla qui avait exonéré d’impôts les citoyens de la ville.

Maroc, Volubilis

Volubilis, l’arc de triomphe de Caracalla – décembre 2006

Ce qui à mes yeux offre le plus d’intérêt ce sont les mosaïques mises à jour sur le sol de certaines demeures de riches patriciens comme la mosaïque de Diane et Actéon qui illustre la fameuse légende :  Actéon, petit-fils d’Appolon er célèbre chasseur, surptend un jour Diane qui se baignait nue. furieuse elle le transforma en cerf et le fit dévorer par ses propes chiens.

Maroc, Volubilis

Volubilis, mosaïque de Diane et Actéon – décembre 2006

Maroc, Volubilis

Volubilis, mosaïque du desultor (acrobate qui sautait d’un cheval à l’autre) – décembre 2006

Maroc, Volubilis

Volubilis, mosaïque de la maison d’Orphée – décembre 2006

La chapelle Pol

A proximité de la chapelle Pol de Brignogan se trouve un calvaire ainsi qu’une des guérites de l’ancien réseau de surveillance des côtes établi par Vauban à la fin du XVIIème siècle.

Brignogan, chapelle Pol

Le site de la chapelle Pol, Brignogan (Finistère) – Juin 2014

« Au VIème siècle, après avoir quitté la Cornouaille et traversé la Manche, Saint Pol (Paul Aurélien), l’un des sept saints évangélisateurs de la Bretagne, est venu à Brignogan par la pointe de Beg Pol. Selon la tradition il aurait débarqué dans une auge de pierre. Par respect et piété, les habitants ont souhaité transporter cette auge jusqu’au chef-lieu de la paroisse à Plounéour-Trez. Chaque fois ils arrivaient à la faire traîner par des chevaux jusqu’au sommet de la grève, mais au-delà les cordes se rompaient toujours. Tous leurs efforts furent vains pour la déplacer plus loin. Ils y virent la volonté du Saint de voir édifier ici une chapelle.
Celle d’aujourd’hui a été bâtie au milieu des rochers sur les ruines successives des édifices précédents. Reconstruite en partie en 1870, elle a été restaurée en 1999 et renferme l’auge de Saint Pol. » Source: panneau d’information sur le site de la chapelle.

Brignogan, chapelle Pol

Illustration du panneau d’information de la chapelle Pol, Brignogan (Finistère)

Je n’ai pas pu pénétrer dans la chapelle pour voir cette fameuse auge, j’émets quand même un doute sur son authenticité car en me promenant en bordure de la plage toute proche, j’ai cru l’apercevoir encore sur le sable.

Brignogan, plage vers chapelle Pol

La plage entre la pointe de Pontusval et la chapelle Pol, Brignogan (Finistère)

La chapelle Saint-Samsom

« Cette chapelle est la plus petite, la plus humble et la plus photographiée des chapelles bretonnes ». Ce n’est pas moi qui l’affirme mais un panneau situé à l’intérieur de l’édifice.

Chapelle Saint-Samson à Landunvez

Chapelle Saint-Samson à Landunvez (29)

J’ai été surpris en pénétrant dans la chapelle qui date de 1785, je pensais trouver un intérieur très sobre, au contraire on y voit un retable et un autel richement décoré et sculpté. Ce n’est pas le style que je préfère. La photo est  ICI.
Près de la chapelle on peut voir deux croix en granit du Moyen Age et une fontaine. On y trempait les enfants pour leur assurer force et santé et pour les aider à parler et à marcher !

Chapelle Saint-Samson à Landunvez

Fontaine de la chapelle Saint-Samson à Landunvez (29)