Mausolée Mohamed V

A Rabat, le mausolée se trouve sur l’esplanade de la tour Hassan. Il abrite le tombeau de Mohammed V (1909-1961), roi le plus populaire du Maroc et père de l’indépendance.

Maroc, Rabat

Rabat, Garde royale à l’entrée de l’esplanade de la Tour Hassan – déc. 2006

La tour Hassan n’a jamais été terminée. Elle devait être le minaret de la plus grande mosquée du monde au XIIe siècle, mais après trois années de travaux, ceux-ci furent abandonnés en 1199 à la mort du Sultan.

Maroc, Rabat

Rabat, l’esplanade et la Tour Hassan (44 m) – déc. 2006

Le 18 novembre 1955 sur cette esplanade, le roi Mohammed V proclama officiellement l’indépendance du Maroc. C’est à proximité de cet endroit, hautement symbolique pour les marocains, que son mausolée a été édifié. Le monument en marbre blanc est recouvert d’un toit pyramidal de tuiles vertes, couleur de l’étoile du drapeau marocain.

Maroc, Rabat

Rabat, l’esplanade et le mausolée Mohammed V – déc. 2006

Maroc, Rabat

Rabat, coupole du mausolée Mohammed V – déc. 2006

Sous la coupole, se trouve le sarcophage royal de Mohammed V avec dans les angles les tombeaux du prince Moulay Abdellah, fils cadet de Mohammed V et de son frère Hassan II, roi du Maroc de 1961 à 1999.

Maroc, Rabat

Rabat, Les tombeaux du mausolée Mohammed V – déc. 2006

Kasbah des Oudaïa

La Kasbah des Oudaïa est un quartier fortifié de Rabat. A l’origine, c’était un ouvrage militaire qui constituait une forteresse imprenable, aujourd’hui la Kasbah est une ville dans la ville.

Maroc, Rabat, Kasbah des Oudaïa

Rabat, les remparts de la Kasbah des Oudaïa (Maroc) – déc. 2006

La surprise est totale lorsqu’on y pénètre par la porte monumentale Bab-Al-Oudaïa. C’est un changement total de décor avec ses ses ruelles pittoresques peintes de chaux blanche et bleue et ses échoppes colorées.

Maroc, Rabat, Kasbah des Oudaïa

Rabat, ruelle dans la Kasbah des Oudaïa (Maroc) – déc. 2006

Maroc, Rabat, Kasbah des Oudaïa

Rabat, ruelle dans la Kasbah des Oudaïa (Maroc) – déc. 2006

Maroc, Rabat, Kasbah des Oudaïa

Rabat, échoppe dans la Kasbah des Oudaïa (Maroc) – déc. 2006

Les Gnawa du Maroc

Descendants pour la plupart d’anciens esclaves d’Afrique noire, les Gwana du Maroc, vêtus de leurs habits chatoyants, ont l’art d’attirer le public. Dès qu’un touriste s’approche, ils se mettent à jouer de leurs instruments de musique en faisant tournoyer le long pompon de leur coiffe.

Rabat, Kasbah des Oudaïa, Gnawa

Gnawa à la Kasbah des Oudaïa de Rabat (Maroc) – déc. 2006