Doëlan

Fin mars, en vacances près de Quimperlé, nous sommes allés faire un tour à Doëlan, un des plus charmants ports de pêche du Sud-Finistère.

Clohars-Carnoët, Port de Doëlan

Clohars-Carnoët, Doëlan, le phare aval à l’entrée du port

Clohars-Carnoët, Port de Doëlan

Doëlan, le port coté mer (mars 2016)

Clohars-Carnoët, Port de Doëlan

Port de Doëlan et son phare amont (mars 2016)

Clohars-Carnoët, Port de Doëlan

Port de Doëlan vu depuis l’amont

En arrière plan, dans l’axe de la ria on devine la petite maison de vacances des écrivains Paul Guimard et Benoîte Groult

Clohars-Carnoët, Port de Doëlan

Doëlan, la maison de Paul Guimard et de Benoîte Groult

Dans une interview donné au journal Ouest-France en 2013, Benoîte Groult raconte que Robert Badinter y aurait séjourné l’été 1981 et aurait travaillé sur son célèbre discours pour l’abolition de la peine de mort.
Si vous souhairez en savoir plus je vous invite à lire l’article d’Ouest-France, « Doëlan et l’abolition de la peine de mort »

Trois tours deux cents cloches

Le Faouët, Chapelle Saint-Fiacre

Le Faouët, chapelle Saint-Fiacre (Morbihan)

A chaque fois que je passe devant la chapelle Saint-Fiacre du Faouët, je pense à ma grand-mère. Je me revois enfant, sur ces genoux, dans le camion de mon père. Lorsque nous arrivions à la hauteur de cette chapelle, je l’entends encore me dire : « Saint-Fiacre, trois tours deux cents cloches ». Je ne sais plus, combien de fois elle m’a dit cette phrase avant que je comprenne ou qu’elle m’aide à comprendre : « Saint-Fiacre, trois tours deux sans cloches ».

Ce n’est que bien plus tard que j’ai découvert à l’intérieur de cette chapelle son exceptionnel jubé, en bois polychrome, du XVe siècle.

Le Faouët, Chapelle Saint-Fiacre

Le jubé de la chapelle Saint-Fiacre du Faouët

La chapelle Pol

A proximité de la chapelle Pol de Brignogan se trouve un calvaire ainsi qu’une des guérites de l’ancien réseau de surveillance des côtes établi par Vauban à la fin du XVIIème siècle.

Brignogan, chapelle Pol

Le site de la chapelle Pol, Brignogan (Finistère) – Juin 2014

« Au VIème siècle, après avoir quitté la Cornouaille et traversé la Manche, Saint Pol (Paul Aurélien), l’un des sept saints évangélisateurs de la Bretagne, est venu à Brignogan par la pointe de Beg Pol. Selon la tradition il aurait débarqué dans une auge de pierre. Par respect et piété, les habitants ont souhaité transporter cette auge jusqu’au chef-lieu de la paroisse à Plounéour-Trez. Chaque fois ils arrivaient à la faire traîner par des chevaux jusqu’au sommet de la grève, mais au-delà les cordes se rompaient toujours. Tous leurs efforts furent vains pour la déplacer plus loin. Ils y virent la volonté du Saint de voir édifier ici une chapelle.
Celle d’aujourd’hui a été bâtie au milieu des rochers sur les ruines successives des édifices précédents. Reconstruite en partie en 1870, elle a été restaurée en 1999 et renferme l’auge de Saint Pol. » Source: panneau d’information sur le site de la chapelle.

Brignogan, chapelle Pol

Illustration du panneau d’information de la chapelle Pol, Brignogan (Finistère)

Je n’ai pas pu pénétrer dans la chapelle pour voir cette fameuse auge, j’émets quand même un doute sur son authenticité car en me promenant en bordure de la plage toute proche, j’ai cru l’apercevoir encore sur le sable.

Brignogan, plage vers chapelle Pol

La plage entre la pointe de Pontusval et la chapelle Pol, Brignogan (Finistère)