Cols dans les Alpes suisses (1)

… Suite de la chasse aux cols
Après la région de Tende, c’est dans les Dolomites que nous irons chercher les cols supérieurs à 2000m d’altitude. Mais en cours de route, lors de la traversée des Alpes suisses, nous n’avons pas résisté à l’envie d’y faire étape pour glaner quelques cols.
Le premier jour, à partir de Gletsch, nous cueillerons quatre cols (72 km et 2540m de dénivelée). Pour nous mettre en jambes, nous commençons par un aller retour agréable au Grimselpass (2165m).

Gletsch et les lacets du  Grimselpass

Gletsch et les lacets du Grimselpass – Sept. 2009

Ensuite, cela se corse en allant chercher le Nufenenpass (2478m) par son versant ouest. Nous l’avons trouvé difficile, avec ses 8.5% de pente moyenne sur 13 km, surtout dans ses derniers kilomètres avec des passages supérieurs à 10%. Je pense que nous n’avons surtout pas pris le temps nécessaire pour nous acclimater à cette haute altitude.

montée au Nufenenpass

Montée au Nufenenpass

Au col, un plan topographique du secteur attire mon attention. Il y a peut-être un col muletier à proximité ? Ce n’est pas un mais deux que je repère, le Griespass (2479m) et le Cornopass (2485m). Rapide concertation avec Marie-Noëlle et décision un peu trop rapide d’aller les chercher. En réalité il a fallu faire 4 à 5 km en aller-retour par des sentiers souvent très étroits. Passage délicat, à pied, au-dessus du lac, si tu dévisses c’est le fond du lac ! ! Nous regardons juste le sentier et dire qu’il faudra revenir par le même chemin ! J’attends la fin du passage délicat pour prendre la photo. Ouf !

retour du Griespass et du Cornopass

Retour des cols muletiers de Griespass et du Cornopass

Il n’y a plus qu’à se laisser descendre pendant 14 km sur Ulrichen avant de remonter à Gletsch. Nous devrons mettre l’éclairage avant d’arriver à notre camping-car. Belle, mais rude journée, nous avons été trop gourmands pour ce 1er jour.

Le lendemain nous nous contenterons de monter au Furkapass (2429m), 11 km de montée pour 740m de dénivelée. Cool ! D’autant que nous avons fait un arrêt à mi-montée pour observer le glacier du Rhône

le glacier du Rhône

Rhonegletscher – le glacier du Rhône

De retour à Glestsch nous remontons le Furkapass, mais cette fois-ci en camping-car, pour aller nous positionner du coté d’Andermatt pour la suite des randonnées. Dans la descente du col, nous avons eu droit à un magnifique arc-en-ciel.

Arc-en-ciel sur le versant Est du Furkapass et du Cornopass

Arc-en-ciel sur Realp (versant Est du Furkapass)

Cols dans les Alpes suisses (2)

… Suite de la chasse aux cols
Surprise, ce samedi 5 septembre 2009, les sommets sont blancs, il a neigé dans la nuit. Le ciel est bien dégagé. Nous décidons de monter au Sustenpass par son versant Est à partir de Wassen. Un régal, 18km de montée régulière autour de 8%. Ce sera un des plus beaux cols de nos vacances.

montée du Sustenpass, Meien

Route du Sustenpass,le village de Meien, Suisse

Il faut dire que les atouts étaient de notre côté. Un temps superbe, un paysage magnifique: alpages et sommets fraîchement enneigés. Cerise sur le gâteau, nous avons fait l’ascension et la descente dans le silence. Ni voitures, ni motos, la police militaire avait bloqué la route pour remonter un camion tombé dans un ravin.
Les vaches, étonnées par ce silence venaient aux nouvelles.

route du Sustenpass

Route du Sustenpass – Sept. 2009

vaches du Sustenpass

Les vaches du Sustenpass – Sept. 2009

A l’extrémité du tunnel qui marque le col, un nombre impressionnant de voitures et de motos attendaient la ré-ouverture de la route. Mais mauvaise surprise, lorsque nous avons voulu redescendre, l’agent chargé de la signalisation, plus zélé que les militaires, n’a pas voulu nous laisser repasser le tunnel. Plutôt que de descendre dans le flot de la circulation, nous avons contourné le tunnel par un chemin muletier.

Contournement du tunnel du Sustenpass

Contournement du tunnel du Sustenpass

Nous avons fait ensuite toute la descente sans une voiture, le rêve !
Dans l’après-midi nous montons tranquillement à l’Oberalppass (2044m) à partir d’Andermatt et dans la lancée nous poussons jusqu’au Pass Tiarms (2148m), col muletier situé à environ 1km de l’Oberalp.
Une belle journée de vélo, 63 kms et 2320m de dénivelée pour ces 3 cols.

Journée du Stelvio

… Suite de la chasse aux cols
Je passe rapidement sur les journées suivantes. Dimanche, repos. Lundi, cols de San Bernadino et du Splügen. Mardi, rude journée 88 km en aller-retour, entre la Suisse et l’Italie, avec 4 cols: Bernina, Livigno, Eira et Foscagno. En récompense une belle vue sur le glacier de Morteratsch.

Glacier du Morteratsch

Glacier de Morteratsch, Suisse – Sept 2009

Mercredi, petite sortie jusqu’à l’Albulapass, 10 km de montée à partir de la vallée de l’Inn dans la région de Saint-Moritz.

Jeudi 10 septembre 2009, c’est la journée du Stelvio et de ses satellites. A 8h30 nous partons du village suisse de Santa Maria Val Müstair. Les premières rampes sont raides, puis c’est un passage non goudronné sur un peu plus de 3 km cela ne facilite pas la montée. Après 13 km à 8.5% nous atteignons le Pass Umbrail, col frontière entre la Suisse et l’Italie.

Pass Umbrail

Le Stelvio vu depuis le Pass Umbrail

Le temps de poser mon vélo contre le panneau du col et de faire une photo en direction du Stelvio, je vois arriver de l’autre côté un cyclo-sportif qui sans autre forme de politesse me tend son appareil photo pour que j’immortalise son passage auprès du panneau. Je m’apprête à appuyer sur le déclencheur lorsqu’il me fait comprendre avec force gestes que mon vélo randonneur n’est pas le bienvenu sur la photo. J’ai failli céder à la tentation de lui rendre son appareil sans prendre la photo, mais il faisait beau et j’étais de bonne humeur. J’ai enlevé mon vélo et pris rapidement la photo, je ne me rappelle pas s’il m’a même remercié.

Interloqués par ce goujat, nous repartons vers le Stelvio (2758m). Au col, nous allons jeter un coup d’oeil sur les lacets de l’autre versant puis nous flânons un peu devant les boutiques de souvenirs.

lacets du Stelvio

Les lacets du versant Est du Passo di Stelvio – Italie

Ensuite, nous allons encore grimper jusqu’au col de Platigliole (2908m), situé vers les pistes de ski du Stelvio. Montée très raide sur un chemin caillouteux, avec des passages de l’ordre de 25%, il va de soi que l’on monte à pied.

Passo delle Platigliole

Au Passo delle Platigliole (2908m) – Italie

Nous allons chercher le dernier col, Bocca del Braulio (2268m) situé dans la descente du Stelvio, en direction de Bormio. Après un demi-tour au col, nous devons remonter jusqu’au Pass Umbrail avant de redescendre à Santa Maria Val Müstair.

Santa Maria Val Müstair

Le village de Santa Maria Val Müstair – Suisse

Une journée bien remplie avec 1820m de dénivelée pour seulement une vingtaine de kilomètres d’ascension.
Le lendemain nous nous contentons de monter l’Ofenpass (2149m) toujours à partir de Santa-Maria puis nous changeons de secteur pour aller nous positionner à Vipiteno, commune du Tyrol italien située à quelques kilomètres de la frontière autrichienne.